ATATÜRK IDOLE UNIQUE

 

Atatürk à jamais idole unique

Pour le 75e anniversaire de la République turque, l'étonnante liesse populaire et le concert de louanges dans la presse traduisent la peur de l'islamisme. 

CUMHURIYET
Istanbul
Hürriyet
Süddeutsche Zeitung
Cumhuriyet

Atatürk est mort en 1938. Cela fait soixante ans. Mais on ne voit que lui aujourd'hui, où que l'on porte ses regards. Mustafa Kemal continue d'être le héros des coeurs. Les sociologues doivent bien l'analyser. Pourquoi les gens s'accrochent-ils à Atatürk ? Cette communion autour de Mustafa Kemal semble unir les générations. Atatürk n'est pas un souvenir du passé, mais un éclaireur.
Si vous n'êtes pas dans la rue, il suffit d'allumer votre téléviseur pour que la fête remplisse votre maison. Il est vrai que certains ne peuvent pas supporter ces scènes, ils s'énervent devant la liesse populaire et préfèrent transformer leur malaise en pessimisme et s'aliéner la société.
L'intégrisme religieux a toujours eu un visage sévère. Quant aux pseudo-intellectuels antirépublicains, ceux-ci ne font que se débattre dans les méandres de leur monde intérieur. Mais que faire de ces autres problèmes que sont le crime organisé des maffiosi, leur complicité avec les hommes politiques, la corruption et la décadence des dirigeants, les pots-de-vin, le séparatisme, la répression, les violations des droits de l'homme, la torture, l'affaire Susurluk, les Catli et autres Cakici [parrains de la mafia liés à la vie politique], le pillage des biens publics, les scandales accompagnant les privatisations ? Que faire de tout cela ?
La volonté qui se manifeste dans le raz de marée d'enthousiasme qui gagne l'ensemble du pays à l'occasion du 75e anniversaire reflète également cet espoir d'avancer ensemble vers une société aux mains propres. Si le peuple fait la fête dans les rues et sur les places publiques, cela ne veut pas dire qu'il soit satisfait de la gestion du pays.
En fait, les gens s'accrochent à la République à cause du danger intégriste. Ils fêtent le 75e anniversaire en dehors des instances qui représentent l'Etat. Ils sont déterminés à sauvegarder les valeurs républicaines contre ceux qui transforment l'Etat en une organisation de maffiosi en collaborant avec des bandes armées et des intégristes au nom de la "lutte contre le danger communiste".
L'année 1923. Une république est fondée en Anatolie. Des notions comme celles de capitalisme, de socialisme, de fascisme ou de communisme prennent des sens et des colorations différentes selon les pays qui composent le monde. Tout comme le christianisme, l'islam s'adapte aux conditions de la société où il s'étend. Les différences à l'intérieur de l'islam, sont innombrables. Et les républiques ? La république islamique d'Iran porte le sceau du schisme. Plusieurs républiques en Occident sont tombées sous l'emprise de l'idéologie fasciste. Quant à la république créée en Anatolie, elle s'inspire du siècle des Lumières et a ainsi trouvé son propre ferment.


Courrier International
12/11/1998, Numero 419